Délégués de la jeunesse de l’ONU

La participation à la prise de décisions est l’un des principaux domaines prioritaires de l’ordre du jour des Nations Unies sur la jeunesse. Une forme de participation des jeunes aux Nations Unies consiste à inclure des délégués de la jeunesse dans la délégation officielle d’un pays à l’Assemblée générale des Nations Unies et diverses commissions fonctionnelles du Conseil économique et social.Le programme de délégués à la jeunesse est coordonné par le Point focal sur la jeunesse au niveau mondial, mais il incombe aux États Membres d’établir un programme de délégués aux jeunes au niveau national. , et de décider qui représentera les jeunes de leur pays. Les rôles d’un représentant des jeunes varient d’un pays à l’autre, mais il s’agit normalement de fournir des commentaires à leur délégation sur les questions liées aux jeunes et de participer au travail général de leur délégation en assistant aux réunions et aux négociations informelles.

Les jeunes délégués peuvent participer à plusieurs réunions intergouvernementales aux Nations Unies. La plupart des délégués officiels de la jeunesse participent à l’Assemblée générale, mais certains assistent également à des commissions fonctionnelles du Conseil économique et social.

CONFÉRENCES DE L’ONU AUXQUELLES LES JEUNES PEUVENT PARTICIPER

Les jeunes délégués peuvent participer à toutes les réunions intergouvernementales aux Nations Unies. La plupart des délégués officiels de la jeunesse participent à l’Assemblée générale et assistent aux commissions fonctionnelles du Conseil économique et social, mais de plus en plus de délégués officiels à la jeunesse ont également participé au Forum politique de haut niveau sur le développement durable, à la Commission de la condition de la femme, au Conseil des droits de l’homme et à d’autres.

Délégués des jeunes à l’Assemblée générale

La troisième commission, bras de l’Assemblée générale qui délibère sur les questions sociales, culturelles et humanitaires. Les questions qui concernent spécifiquement les jeunes relèvent actuellement du point de l’ordre du jour appelé « Développement social, y compris les questions relatives à la situation sociale mondiale et aux jeunes, au vieillissement, aux personnes handicapées et à la famille ». En général, ce point d’ordre du jour est examiné par la troisième commission de l’Assemblée générale au cours du mois d’octobre, mais cela peut être modifié en fonction des programmes de travail annuels adoptés par les États membres. L’ordre du jour de l’Assemblée générale, y compris celui de sa troisième commission, est généralement disponible à la fin de l’été.

Délégués des jeunes à la Commission du développement social

La Commission pour le développement social est une commission fonctionnelle du Conseil économique et social. L’organe est chargé du suivi et de la mise en œuvre de la Déclaration de Copenhague et du Programme d’action du Sommet mondial pour le développement social et se réunit chaque année en février pour une semaine et demie. Il couvre des thèmes clés du développement social tels que la pauvreté, l’emploi et l’intégration sociale et la question de la jeunesse relève de ce dernier.

Une résolution sur les jeunes est traditionnellement adoptée tous les deux ans. En règle générale, les jeunes délégués qui ont été sélectionnés pour l’Assemblée générale participent également à la Commission pour le développement social, puisque les travaux des deux organes sont étroitement liés.

Les jeunes délégués au Forum politique de haut niveau sur le développement durable

Le HLPF est la principale plate-forme des Nations Unies en matière de développement durable et il joue un rôle central dans le suivi et l’examen de l’Agenda 2030 pour le développement durable, les Objectifs de développement durable (ODD) au niveau mondial. Le Forum adopte des déclarations politiques négociées par intergouvernemental et se réunit chaque année sous les auspices du Conseil économique et social (pendant huit jours, y compris un segment ministériel de trois jours) et tous les quatre ans au niveau des chefs d’État et de gouvernement sous les auspices de l’Assemblée générale (pendant deux jours). La première réunion du Forum a eu lieu le 24 septembre 2013 et a remplacé la Commission du développement durable, qui se réunissait chaque année depuis 1993.

Dans le cadre de ses mécanismes de suivi et d’examen, l’Agenda 2030 encourage les États membres à « mener des examens réguliers et inclusifs des progrès réalisés aux niveaux national et insurgif, qui sont dirigés par les pays et les pays » (paragraphe 79). On s’attend à ce que ces examens nationaux volontaires servent de base aux examens réguliers par le HLPF. Comme le stipule le paragraphe 84 de l’Agenda 2030, les examens réguliers par le HLPF doivent être volontaires, dirigés par l’État, entrepris par les pays développés et en développement, et fourniront une plate-forme pour les partenariats, y compris par la participation de grands groupes et d’autres parties prenantes pertinentes. De plus en plus, les jeunes délégués participent aux processus de suivi et d’examen de l’Agenda 2030 de leur pays au niveau national avant le Forum, et certains sont invités à présenter une partie de l’examen national volontaire de leur pays au Forum.

Si vous souhaitez devenir délégué, veuillez nous contacter en cliquant ici https://www.youth-un.org/contact/